Sélectionner une page

Recommandations – Préambule

De nombreuses études présentent les recommandations actuelles en matière de prise en charge des lombalgies (Hartvigsen et al., 2018 ; Foster et al., 2018 ; Buchbinder et al., 2018). Dans les prochains chapitres, nous allons donc vous les présenter au travers d’exemples concrets afin de vous aider dans votre processus de guérison. Ces informations n’ont cependant pas pour but de remplacer un suivi médical ou physiothérapeutique.

Comme nous l’avons abordé dans les précédents chapitres, des représentations négatives et des messages de protection ont longtemps été véhiculés au sujet du mal de dos. Il y a peu, le traitement des lombalgies portait sur un repos complet et une hygiène posturale ayant pour but de diminuer l’utilisation du dos afin de le protéger. Cependant, ces traitements n’ont pas montré d’efficacité à long terme et les mesures de prévention n’ont pas permis de diminuer la survenue de douleurs de dos. Les recommandations ont donc passablement évolué ces dernières années. Aujourd’hui le mouvement est préféré au repos et la pratique progressive et régulière d’activités physiques est encouragée et bénéfique en cas de problématique au dos.

Aujourd’hui le mouvement est préféré au repos.

Un sondage réalisé auprès de la population romande a permis de mettre en évidence que, de manière générale, la population est consciente qu’un mode de vie actif est préférable à un mode de vie sédentaire en cas de problématique de santé, notamment de lombalgie. En effet, seul 3% des participants pensent qu’il est mieux de rester inactif lorsqu’on a mal au dos (Meyer, Pizzolato & Christe, 2018). Toutefois, ces personnes ne savent souvent pas exactement quelles activités sont recommandées ni comment et à quel rythme les pratiquer. Les prochains chapitres vous apporteront des précisions quant aux diverses recommandations actuelles et vous fourniront des exemples concrets pour vous orienter.

Nous aborderons tout d’abord les différentes phases par lesquelles vous êtes susceptibles de passer suite à l’apparition de douleur de dos, notamment la reprise progressive d’activité et la pratique d’exercices actifs. Nous parlerons également des cas de lombalgies persistantes ou récurrentes. Par la suite, nous compléterons avec des notions touchant à la reprise de l’activité professionnelle et au sommeil et terminerons par les différentes options de traitements qu’il existe en complément des exercices actifs, notamment les techniques manuelles appliquées par le thérapeute (thérapie manuelle, manipulations), la prise de médicaments et la chirurgie.

Bibliographie

Hartvigsen, J., Hancock, M., Kongsted, A., Louw, Q., Ferreira, M.L., Genevay, S., Hoy, D., Karppinen, J., Pransky, G., Sieper, J., Smeets, R.J., Underwood, M., & Lancet Low Back Pain Series Working Group. (2018). What low back pain is and why we need to pay attention. The Lancet. doi: 10.1016/S0140-6736(18)30480-X

Buchbinder, R., van Tulder, M., Öberg, B., Costa, L. M., Woolf, A., Schoene, M., … Lancet Low Back Pain Series Working Group. (2018). Low back pain: a call for action. Lancet (London, England), 391(10137), 2384‑2388. doi : 0.1016/S0140-6736(18)30488-4

Foster, N. E., Anema, J. R., Cherkin, D., Chou, R., Cohen, S. P., Gross, D. P., … Lancet Low Back Pain Series Working Group. (2018). Prevention and treatment of low back pain: evidence, challenges, and promising directions. Lancet (London, England), 391(10137), 2368‑2383. doi:10.1016/S0140-6736(18)30489-6

Meyer, M., Pizzolato, V., & Christe, G. (2018). Lombalgie : Mise en lumière des croyances d’une partie de la population suisse romande (travail de bachelor inédit). HESAV, Suisse.